Maman

Mère, maman seulement deux mots pour désigner la personne la plus importante dans la vie d’un jeune enfant.  Le polonais est une langue qui adore les formes diminutives. Je trouve au moins 9 mots pour désigner une mère, chacun portant une autre valeur sémantique. Mon préféré « mamusia » prononcé par mes enfants avec tout leur amour.

J’ai décidé de vous donner mes 7 livres préférés , un pour chaque jour de la semaine, pour les mamans et sur les mamans :

Il reste du chocolat ?, Héloïse Weiner

Une BD sur la vie de maman ou le quotidien d’une famille nombreuse, des anecdotes drôles et émouvantes illustrées par Héloïse publiant auparavant ses dessins humoristiques sur le blog It’s a mum’s life.

La dessinatrice présente de manière très amusante la vie de sa grande famille, avec toutes les joies et tous les problèmes que chacun de nous peut rencontrer.

Maman Hélène Delforge i Quentin Gréban

Selon moi, le plus beau livre sur toutes les nuances de la maternité. Un vrai bijou à la fois graphique et littéraire. Les textes poétiques très touchants sont accompagnés de belles illustrations de toutes les mères du monde au cours des siècles. MAGNIFIQUE !!!

C’est le cadeau que j’ai fait à ma mère et à ma belle-mère et que je pense faire aux copines – jeunes mamans. Malheureusement je n’ai pas d’exemplaire dans ma collection. Je vous encourage à visiter le site Web de la Gallérie Billard , qui a organisé un vernissage des belles illustrations de ce livre.

Toi, ma maman à l’infini, Calouan, Jérémy Parigi

Cette fois ci le narrateur est un enfant qui devient la voix de tous les enfants de la terre.

L’album illustre les multiples apparences des mamans avec toutes leurs qualités, leurs talents et leurs vertus. Chaque maman est une souffleuse qui souffle sur les bobos, une pieuvre qui sait faire plusieurs choses à la fois, une horloge qui organise le temps de la famille, une couverture qui réconforte et réchauffe, une organisatrice de voyages nocturnes qui enchante des rêves, une boussole qui nous montre la direction à prendre, une magicienne qui sait faire disparaitre les chagrins, une chasseuse de cauchemars à laquelle ne lui résiste les pires monstres, un phare qui voit ce que les autres ne voient pas, un kangourou qui sait porter un enfant en soi, un totem qui illumine la vie de ses enfants…

« Toutes les mamans se ressemblent. Et toutes les mamans sont différentes. Ce qui est sûr c’est que toutes les mamans sont uniques. La mienne surtout. C’est sûrement pour cela que c’est la mienne. »

Toi, ma maman à l’infini, Calouan, Jérémy Parigi

Les illustrations font un écho aux mamans du monde entier avec leur diversité et leur richesse.

Comme le dit Hélène Delforge dans son livre Maman :

« Il y a autant de mamans qu’il y a d’enfants. Pourtant, sur tous les continents, lorsqu’elles prennent leur bébé dans les bras, les mamans se ressemblent. »

Maman Hélène Delforge i Quentin Gréban

Chaque maman a de différents rôles à jouer et est un tout pour son enfant. Les deux livres Maman et Toi, ma maman à l’infini se complètent, ce sont deux point de vues de la part d’une mère et de la part d’un enfant.

L’album se termine par une activité reliée, une proposition de description d’autres attributs de mamans en s’inspirant des mots donnés : train, fenêtre, forêt, manteau, chanson, livre…

Un beau jour… Peter-H Reynolds

Un livre écrit sous la forme d’une lettre que je pourrais écrire moi-même à ma fille pour qu’elle n’oublie jamais à quel point je l’aime. Une histoire sur le temps qui passe, sur le bonheur fait des petites choses et sur l’immensité de l’amour maternel.

L’auteure s’adresse à sa fille en lui rappelant des moments du passé et oriente ses pensées vers l’avenir, les joies du future qui l’attendent, ses futurs succès, mais aussi ses difficultés et ses échecs, pour lui faire comprendre que même plus tard, sa mère restera toujours avec elle dans ses souvenirs.

Je pense que chaque mère versera une larme en lisant ce livre. C’est aussi un cadeau idéal pour la naissance d’une petite fille. Ma fille le recevra dans un mois pour sa fête.

Je t’aimerai toujours, quoi qu’il arrive… Debi Gliori

Un livre sur l’amour inconditionnel qui explique très simplement que nous aimons les enfants tels qu’ils sont, même lorsqu’ils ne sont pas toujours très sages, même lorsque nous sommes occupés et que cet amour ne mourra jamais comme des étoiles dans le ciel, brillent toujours, même si elles ne sont plus là.

Un petit renard demande à sa mère si elle l’aimerait s’il se changeait dans l’ordre en ours, en mouche, en crocodile, et elle lui répond, à chaque fois très calmement, qu’elle l’aimerait toujours, quoi qu’il arrive.

«Et si l’amour s’effondre, se brise ou se déchire, pourrais-tu le réparer, le plier, le coudre? » – continue le renard

«Et qu’arriverait-il si j’étais loin de vous? M’aimeras-tu toujours? « – il s’inquiète à la fin

Les enfants ont besoin de preuves d’amour de leurs parents plusieurs fois par jour. Ma fille, à un moment, m’a posé cette question sans interruption. D’où le livre qui nous a permis de dissiper tous ses doutes.

Uśmiech dla Żabki (Un sourire pour la petite grenouille), Przemysław Wechterowicz, Emilia Dziubak

Un livre sans la traduction française, une histoire sur l’amour maternel qui entoure les enfants même lorsque les mamans ne peuvent pas être à côté de leurs petits.

C’est l’histoire d’une mère grenouille qui sent que sa fille a besoin d’elle et lui envoie un sourire à travers des animaux qui acceptent de le lui transmettre. Cette histoire va certainement calmer les touts petits à qui leurs parents manquent beaucoup à la crèche ou à l’école maternelle . C’est aussi un exemple de l’importance de la gentillesse et d’un sourire ordinaire avec de belles illustrations d’Emilia Dziubak.

Pétronille et ses 120 petits, Claude Ponti

Un livre sur l’amour maternel, une épopée d’une mère recherchant désespérément et courageusement ses enfants avec de superbe illustrations qui réveillent l’imagination et permettent des multiples interprétations.

Comme tous les livres de Claude Ponti, c’est un livre magique. Nous pouvons le relire 1000 fois mais à chaque fois en feuilletant des pages nous trouvons quelques choses de nouveau, nous apercevons que nous avons omis certains éléments autant dans le texte que dans les illustrations.

Nous nous trouvons dans un monde de rêves avec leur logique et leurs lois et nous nous y promenons avec une maman souris qui ferait n’importe quoi pour ces adorables 120 bébés.

Enfin, je voulais mentionner super maman de Moumines, qu’on ne peut pas s’empêcher d’aimer. Qu’est que j’aimerais d’avoir autant de patience qu’elle.

Je voulais aussi remercier ma mère pour tout et ma belle-mère d’avoir donné la vie à l’homme que j’aime.

Et pour le dessert, un peu amer, je vous propose un conte d’Andersen, très triste mais magnifiquement illustrant l’amour maternel : Histoire d’une mère

Bonne lecture et bonne fête à toutes les mamans,

Ania

Titre : Il reste du chocolat ?
Textes et illustrations : Héloïse Weiner
Paru en : 2017
Éditeur : ByHeloiseWeiner

Titre : Maman
Auteur : Hélène Delforge
Illustrations: Quentin Gréban
Paru en : 2018
Éditeur : Mijade
Prix : 20€

Titre : Toi, ma maman à l’infini
Auteur : Calouan
Illustrations: Jérémy Parigi
Paru en : 2016
Éditeur : La Pimpante
Prix : 16€

Titre : Un beau jour…
Auteur : Alison McGhee
Illustrations: Peter H.Reynolds
Paru en : 2007
Éditeur : Albin Michel Jeunesse

Titre : Je t’aimerai toujours, quoi qu’il arrive…
Textes et illustrations : Debi Gliori
Paru en : 2013
Éditeur : Gautier-Languereau

Titre : Uśmiech dla Żabki
Auteur : Przemysław Wechterowicz
Illustrations: Emilia Dziubak
Paru en : 2014 (pas paru en français)

Titre : Pétronille et ses 120 petits
Textes et illustrations : Claude Ponti
Paru en : 1990
Éditeur : L’école des loisirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :